Le défi énergétique comment économiser eau et électricité

Le défi énergétique : comment économiser eau et électricité ?

in Généralités

Bonjour à tous,
Voici ce que nous pouvons retenir et appliquer dans notre espace Guadeloupe.

1-Détecter les fuites

Un robinet qui fuit rejette en moyenne 5 litres/heure, soit près de 120 litres/jour. La méthode la plus efficace pour identifier les fuites est de relever les chiffres inscrits sur le compteur avant de se coucher. Si ceux-ci ne sont pas les mêmes à votre réveil alors que personne n’a utilisé de l’eau pendant la nuit, cela montre la présence d’une fuite au niveau de plomberie.

1-Achat d’un mousseur

Un robinet standard débite en moyenne 12 litres d’eau / minute, sous une pression de 3 bars. Ce débit est bien trop élevé pour une consommation ménagère : toilette, vaisselle etc… 

Un mousseur pour robinet (ou aérateur) est un embout qui se fixe à l’orifice de sortie du robinet, et qui, en injectant de minuscules bulles d’air dans l’eau de sortie, permet de réduire le débit d’un robinet standard de 30 à 70% sans perte de confort.

Mettre en place un mousseur hydroéconome ou un aérateur permet de réduire sa consommation d’eau de manière efficace en limitant le débit de sortie de l’eau.

https://www.ecologie-shop.com/mousseur-et-aerateur-pour-robinet-31

LE VERRE A DENT

10L -> 30cl

POMMEAU DE DOUCHE ECONOMIQUE

14m3 en moins -> 30€ d’économie

L’installation d’un pommeau de douche économique au niveau des robinets et de la douchette vous permettra de réduire le débit d’eau jusqu’à 30 à 50% sans que la pression diminue.

REMPLACER LES AMPOULES

REMPLACER LES MULTIPRISES

REMPLIR LA CHASSE D’EAU D’UN CONTENANT

25€ économiser par an

Autre

Pensez aussi à dégivrer régulièrement votre réfrigérateur afin d’éviter une surconsommation. Si vous utilisez un lave-vaisselle, favorisez surtout le programme « éco ». Cette fonctionnalité nécessite moins d’énergie que le cycle intensif.

Les appareils en veille consomment également beaucoup d’électricité. Vous devez ainsi débrancher les machines qui ne sont pas en marche. Nous vous recommandons aussi de vous éclairer avec des lampes à LED, car elles sont moins énergivores.

Adopter les bons comportements en cuisine

La cuisson représente en moyenne 7 % des dépenses d’énergie des ménages. Pourtant, plusieurs astuces permettent de réduire sans effort votre consommation d’énergie en cuisine. Penser à couvrir vos casseroles et à utiliser des plaques de cuisson appropriées selon la taille des ustensiles vous permettra par exemple une économie non négligeable.

Il est également important d’ adapter vos ustensiles à vos habitudes de cuisson :

  • Pour faire bouillir de l’eau, privilégiez la bouilloire, peu vorace en énergie.
  • Pour réchauffer vos plats, le four à micro-ondes consommera moins qu’un four classique.
  • Pour cuire vos légumes, la cocotte minute sera jusqu’à 60 % plus économe que les casseroles.

De même, si vous avez souvent recours à vos plaques de cuisson sur de courtes durées, optez plutôt pour la cuisson par induction. Les plaques à induction chauffant beaucoup plus vite, elles offrent une économie de courant d’environ 30 % par rapport aux surfaces vitrocéramiques et 50 % par rapport aux plaques classiques. 

Si vous êtes plutôt un adepte de la cuisson au four, préférez un four à chaleur tournante permettant de cuire plusieurs plats en même temps. Un four combiné (four + micro-ondes) réduira par ailleurs votre consommation d’électricité de 66 à 75 %.

Enfin, une plaque ou un four continuant de chauffer après avoir été éteints, exploitez cette chaleur lors des cuissons longues en les éteignant quelques minutes avant la fin de cuisson.

Optimisez le fonctionnement de vos appareils producteurs de froid

Les réfrigérateurs et les congélateurs sont très gourmands en électricité. Leur consommation dépendant de l’écart de température avec l’extérieur, pour économiser de l’énergie, il vaut mieux éviter de les placer près d’une source de chaleur (radiateur, four, plaques de cuisson, fenêtre ensoleillée…). Il est également impératif de laisser de l’espace derrière et au dessus de l’appareil pour que l’air circule correctement.

Si votre congélateur s’acclimatera parfaitement à une cave ou un garage non chauffé, mieux vaut éviter de tels environnements pour votre réfrigérateur. Chaque appareil est en effet conçu pour fonctionner dans une certaine fourchette de températures ambiantes que vous pouvez retrouver sur la documentation et à l’intérieur de l’appareil. En dehors de cette fourchette, ses performances vont être altérées et il va surconsommer ou s’arrêter.

Il est également préférable de ne pas ouvrir ces appareils trop longtemps et trop souvent pour éviter la déperdition d’air froid, et de n’y placer ni aliments encore chauds, ni liquides ou légumes non couverts afin de parer à toute évaporation favorisant l’accumulation de givre. Une couche de givre dépassant 3 mm augmente en effet la consommation de vos appareils de près de 30 %.

Enfin, pour éviter toute surconsommation, pensez également, en plus du dégivrage de vos appareils, à régulièrement dépoussiérer leurs grilles arrière, les nettoyer et vérifier que les joints de leurs portes sont propres et bien ajustés.

Laisser un commentaire