[DIY] – Pourquoi et Comment faire son liquide vaisselle fait maison ?

in Zéro déchets

Pourquoi son liquide vaisselle fait maison ?
Comment faire son liquide vaisselle fait maison ?
Comment cela coûte en Guadeloupe ?

Quand on passe au mode de vie zéro-déchet, on se rend vite compte qu’il est bien plus économique, pratique et moins polluant de fabriquer ses propres produits d’entretien. Avec quelques produits de base, on peut faire de nombreux produits (liquide vaisselle, produit multi-usage, lessive etc.) ce qui est très économique. Ensuite, on sait exactement ce qu’on met dedans, en l’occurrence des produits qui ne sont pas toxiques pour notre belle planète. Et pendant que les petits poissons nous disent merci, j’avoue aussi qu’il y a un certain plaisir dans le fait de “fabriquer” les choses soi-même.

Piplis

Guide des alternatives Zéro déchet : Comment faire autrement ?

in Non classé
Guide des alternatives zéro déchets

Dans ma transition de TD ou ZD (tous déchets au Zéro Déchet),
j’ai mis en pratique un ensemble d’alternative afin de générer le moins de déchets possible.

Au quotidien, la question et le challenge était la suivante :
Comment faire autrement ?
Par quoi remplacer certains objets de la maison ?
Au cours de se parcours, j’ai mis en oeuvre un ensemble de pratiques alternatives que je vous propose de découvrir sous forme d’un guide.
N’hésitez pas à faire vos retours.

Dans la salle de bains

Shampoing en bouteille > Shampoing solide (ici ou ici)
Gel douche en bouteille > Savon à froid (iciici ou ici)
Déodorant > Déodorant solide (ici) ou crème (ici ou recette)
Crème pour le visage > Huiles végétales (ici ou ici)
Crème pour le corps > Beurre de cacao solide (ici)
Rasoir jetable > Rasoir de sûreté (ici)
Cotons tiges > Oriculi (ici)
Cotons démaquillants > Cotons démaquillants lavables (iciici ou ici)
Brosse à dents jetable > Brosse à dents rechargeable (ici) ou compostable (ici ou ici)
Brosse à cheveux en plastique > Brosse à cheveux en bois (ici)
Dentifrice > Dentifrice solide (iciici ou recette)
Serviettes hygiéniques jetables > Serviettes hygiéniques lavables (ici ou ici)
Tampons > Coupe menstruelle (iciiciici ou ici)

Les courses

Sacs en plastique > Sacs en tissu réutilisables (type totebags ou ici) ou panier en osier
Sacs en plastique ou papier pour les fruits/légumes > Sacs à vrac en tissu (ici)
Papier autour des baguettes > Sac à baguettes (ici)
Papier cadeau > Furoshiki (iciici ou ici)

Dans la cuisine

Gobelets pour le thé ou le café à emporter > Thermos en verre (ici) ou en inox (ici)
Sachets de thé > Filtres compostables (ici) ou filtres en inox (ici)
Capsules de café > Cafetière (ici)
Paille en plastique > Pailles en inox (ici), en verre (ici) ou en bambou (ici)
Éponge > Tawashi (ici) ou brosse à vaisselle (ici)
Liquide vaisselle > Liquide vaisselle en vrac (magasin bio), bloc de savon de Marseille (ici) ou recettePastilles lave-vaisselle > Pastilles en vrac (magasin bio) ou recettePapier aluminium ou film alimentaire > (No) Bee’s Wrap (ici ou DIY)
Sopalin > Carrés lavables (ici) ou serviettes en tissu

Faire le ménage

Lessive > Lessive en vrac (magasin bio) ou recetteProduits ménagers > Savon noir (ici), vinaigre blanc (magasin bio), huiles essentielles (ici ou ici)
Produit à vitres > Kit Brill’Tout (ici)
Plus de recettes pour faire son ménage au naturel

En vadrouille

Bouteille en plastique > Gourde (ici ou ici)
Tupperware en plastique > Lunch box (ici)
Emporter un goûter > Pochette à snack (ici)
Mouchoirs jetables > Mouchoirs lavables (ici ou ici)

Où shopper zéro déchet ?

Ô Bocal (Nantes) > boutique sans emballage
Day by Day > épicerie en vrac
La maison du zéro déchet (Paris) > son nom parle d’elle-même !
Aujourd’hui Demain (Paris) > concept store éthique et végane

Si vous pensez à d’autres alternatives ou d’autres bonnes adresses zéro déchet, n’hésitez pas à les partager en commentaire !



Construire un baril de récupération de pluie

in Lowtech

Build it yourself for less than $100.

install valves garbage cans rain barrels

Family HandymanFamily HandymanNext Project

Introduction

This DIY rain barrel costs less than $100 and works just as well as the expensive one you can buy. Get complete how-to instructions and start saving water with the next rainfall.Family Handyman

Tools Required

  1. 2-1/4 in Hole saw
  2. Cordless drill

Materials Required

  1. 2-in. female threaded electrical (gray PVC) conduit adapter
  2. 2-in. male threaded electrical (gray PVC) conduit adapter
  3. 4×4 treated lumber and construction screws or stainless steel lags
  4. 55-gal. barrel with lid
  5. Glue
  6. if you build a stand to elevate the rain barrel(s)
  7. Screen
  8. Sections of 2-in. PVC pipe
  9. Silicone caulk
  10. Threaded electrical PVC coupler
  11. Unions reducers and valves

How to Make Your Own Rain Barrel

It’s pretty easy to build your own rain barrels from plastic drums or trash cans. Search online for “bottles” or “containers” to find an “open head” plastic 55-gallon drum with a cover (about $60). Or find a used barrel by talking to car wash managers (they buy soap and wax by the barrel). If you can’t find a container you like, buy a large, heavy-duty garbage can (about $35) at a home center. All the other plumbing parts will add up to about $40.

Read Next

Strangest Celeb Assets Put Up for Auction2019’s Most and Least Stressed States8 Famous Houses You Can Rent on Airbnb

Sign Up For Our Newsletter

Complete DIY projects like a pro! Sign up for our newsletter!SIGN UP

Project step-by-step (3)

Step 1

Trash Can Rain Barrels

Figure a trash can rain barrels

You can make cheap, functional rain barrels with trash cans and simple PVC plumbing and electrical conduit fittings. Line up as many as you need to meet your watering needs.

To begin, place the drum near a downspout, drill a hole in the side near the bottom and screw in a drain valve. That’s an OK installation if you plan to run a soaker hose to your garden. But if you want to use a wand or a spray nozzle, you’ll need to elevate the DIY rain barrel on a stand for more water pressure. Water is heavy (55 gallons weighs 440 lbs.), so use 4×4 treated lumber for the legs and secure everything with construction screws or stainless steel lags. But don’t place the stand on soft ground. You could kill somebody if the rig toppled over. If you have large gardens and want to store more water, double-size the stand and add a second barrel. We’ve got even more ideas for saving water in your home and yard here.

Step 2

Conduit Adapters

Family Handyman

Cut holes in the bottoms of the barrels with a 2-1/4-in. hole saw. Then screw in a 2-in. male threaded electrical (gray PVC) conduit adapter (electrical adapters aren’t tapered like plumbing adapters, so you can tighten them down all the way) and a 2-in. female threaded conduit adapter to make a watertight hole from which the rainwater can flow. Squirt a thin bead of silicone caulk around the opening and screw on a threaded electrical PVC coupler to cinch the DIY rain barrel between the two fittings (see Figure A). Next, glue together sections of 2-in. PVC pipe, unions (to make winter disassembly easier), reducers and valves. As long as you’re at it, install an overflow pipe so you can direct the excess where you want it.Step 3

Install Valves

install valves garbage cans rain barrels

Family Handyman

Install a large valve to quickly fill watering cans and a smaller valve for a garden hose. Secure the valves to the cross brace with J-brackets. Finally, cut a hole in one of the covers and mount a screen to filter out leaves and debris. Then just wait for the next big rain.

If you worry about a wet or damp basement, a busy sump pump, or muddy puddles in your yard after a heavy rainfall check out How to Build a Rain Garden in Your Yard.

Compost Bokashi, une méthode de compostage très efficiente !

in Jardinage/Lowtech

Introduction

Chaque année, un français produit 320kg (soit environ 90 sacs) de déchets dont 120kg sont des déchets organiques potentiellement valorisables. Ils peuvent notamment servir d’engrais pour les cultures. En campagne, il est simple de composter ses déchets organiques. En ville, c’est plus problématique. Pourtant plus des ¾ des français vivent en milieu urbain, le potentiel de valorisation est donc très important. La production de compost via les déchets organiques ouvre les portes de la culture de plantes et légumes chez soi. En milieu urbain, les objectifs sont variés :

Piplis

Je m’engage dans l’auto-suffisance alimentaire ! mais comment ?

in Jardinage

Évaluer, c’est créer : écoutez donc, vous qui êtes créateurs ! C’est l’évaluation qui fait des trésors et des joyaux de toutes choses évaluées.

Friedrich Nietzsche
Artiste, écrivain, Philosophe (1844 – 1900)
Il faut évaluer ses besoins.
En effet …..

Quelle est la bonne quantité de légumes ?

C’est l’heure des choix ! À commencer par le premier d’entre eux, plutôt difficile, puisqu’il consiste à déterminer avec précision la quantité de ­légumes à semer ou à planter pour nourrir sa famille… Quelques ­principes peuvent guider votre choix. À savoir, par exemple, de ne pas “remplir” le potager dès le printemps avec des légumes primeurs, délicieux mais peu nourriciers. Éviter aussi de choisir des légumes qui montent vite en graines, comme les laitues ou les radis, pour privilégier ceux à conserver, tels les poireaux, carottes, ­betteraves, etc.

Quelle est la bonne surface à cultiver ?

La seconde contrainte à laquelle se trouve confronté le jardinier est l’espace dont il dispose : quelle superficie couvrir pour récolter les quantités nécessaires pour une famille ?

Je débute : 50 m²

Un rectangle de 10 x 5 m offre une surface intéressante pour débuter. Semer ou planter en lignes, dans le sens de la largeur, et alterner les rangs de saladesradiscarottesnavets et fraises, avec quelques plants de tomates et de courgettes. Agrémenter le tout de quelques herbes et plantes aromatiques.

Il faut consacrer du temps au potager !

Enfin, le troisième facteur avec lequel il faut composer est le temps disponible. Cultiver son potager implique des interventions régulières et, au-delà d’une surface de 100 m², plusieurs passages hebdomadaires sont nécessaires.

Pour répondre précisément à ces questions et vous guider, consultez les paragraphes ci-dessous

Un potager pour nourrir 2 personnes

Quels légumes ?

Des primeurs du printemps aux légumes de garde pour l’hiver, tous les légumes sont possibles !

Surface de potager : 100 à 200m²

Jardiniers débutants :  occuper 100 m2 avec des légumes faciles à cultiver et à réussir (tomates, radis, navets, carottes…)
La famille pourra picorer et déguster des légumes frais, sans recherche absolue de rendement mais juste pour le plaisir.

Il est toujours possible, si le temps le permet, d’augmenter la surface l’année suivante en complétant l’assortiment par des légumes de conservation. 

Quelle quantité de légumes récolter

Jardinier confirmé, et à condition de bien organiser la succession des cultures : il est possible de garantir l’essentiel des besoins pour  2 personnes sur une telle surface, à l’exception des légumes de garde, comme les pommes de terreou les choux, dont la culture est longue, prend de la place et mobilise le terrain longtemps.

Comment organiser le potager

Prévoir des rangs courts, longs de 2 à 3 m, pour alterner les séries de légumes à croissance rapide, comme les laitues ou les radis.
Démarrer “petit”, avec 2 pieds de courgettes et 8 de tomates, par exemple, pour maîtriser les récoltes.

Temps consacré : 1h par jour

C’est une moyenne annuelle : les activités de printemps et de fin d’été (semis, désherbage, arrosage, sarclage, récolte…) constituent des “pics” qui imposent une présence soutenue et régulière d’environ 2 heures par jour.
Alors qu’en hiver, lors du repos du potager, un seul passage par semaine est suffisant.

Un potager pour nourrir 4 personnes

Quels légumes ?

Tous les légumes.
Mais organiser le potager afin de répartir des zones bien définies et éviter d’occuper toute la surface dès le printemps avec les légumes primeurs.

Surface de potager : 300 à 400m²

Une telle surface est idéale et offre un rapport équilibré entre le temps à consacrer au potager et les rendements.
Mais elle implique des à-côtés qui consomment de l’espace comme un compost, un tunnel ou une couche.
Ne pas oublier non plus le stockage du matériel et de l’outillage nécessaires à la culture des légumes…

Quelle quantité de légumes récolter

Deux choix s’offrent à vous : cultiver en quantités suffisantes une gamme réduite de légumes – les principaux – que vous aimez et, surtout, dont vous maîtrisez la culture et les récoltes ; ou miser sur un assortiment plus grand en complétant alors vos besoins par des achats de légumes courants – souvent gourmands en place – tels que les oignons, pommes de terre et choux.

Comment organiser le potager

Prévoir des rangs semés ou plantés de 6 m.
Échelonner les semis, sans oublier les cultures de légumes d’hiver (poireaux, choux…).
Densifier les cultures en alternant les hauteurs.

Temps consacré : 2h par jour

Avec une moyenne quotidienne de 2 heures, ce potager demande une disponibilité accrue d’avril à octobre, puis 2 ou 3 interventions par semaine durant
le reste de l’année.
S’aider de paillages et d’un système d’arrosage par goutte à goutte pour vous faciliter certains travaux.

Un potager pour nourrir 6 personnes

Quels légumes ?

Tous, avec une dominante pour les légumes de conservation et moins de primeurs.

Surface de potager : 500 à 600m²

La prudence est de mise, car même si ce n’est qu’une généralité, on considère qu’un jardinier dont le potager n’est pas l’activité principale aura bien du mal à s’occuper de plus de 400 m². Ce type de surface induit en effet une réelle organisation, digne d’une exploitation maraîchère : remise à matériel, accès facile et surface de rangement des amendements, matériaux destinés au paillage des cultures, stockage des récoltes…

Quelle quantité de légumes récolter

Cette surface peut assurer une véritable autonomie en produits frais pour une famille, si l’on prend soin d’échelonner les récoltes et d’accumuler des réserves pour l’hiver, grâce aux conserves (tomates).
Mais attention, les week-ends prolongés et les vacances en été sont rares…

Comment organiser le potager

Procéder en établissant des rangs longs de 9 à 10 m, avec des semis échelonnés ou des plantations.
Consacrer des parcelles de 10 à 12 rangs à des légumes de garde, tels que les pommes de terre ou les choux, qui réclament de la place.

Temps consacré : 3h par jour

  • Prévoir en pleine saison de production – de la fin du printemps à la fin de l’automne, et, surtout lors des pics d’activité (binagedésherbage…) – le recours à une main-d’œuvre complémentaire.
  • Consacrer l’hiver au travail du sol, au compostage ainsi qu’à l’entretien du matériel.

Dé mo kat pawòl

in Généralités

8 années d’absence !
8 années d’absence pour obtenir un diplôme !
8 années d’absence pour obtenir un diplôme d’ingénieur pour lequel je me suis tant donné depuis les abysses des classes préparatoires.
8 années d’absence à suriner pour m’instruire, pour monter en compétence au sein des grands entreprises françaises.
8, signe mathématique de l’infini, synonyme aussi de ce temps passé hors des réalités érodant mon archipel.

Les perles du temps du sablier s’écoulant loin de la Guadeloupe, me faisait me sentir de moins en moins guadeloupéen.
Plus je m’intellectualisais, plus je m’instruisais, moins je me sentais intelligent.
J’avais la science de beaucoup de domaine, mais je n’avais pas la science de la Guadeloupe, de sa faune, de sa flore, de sa réalité.

Piplis

Go to Top